Recettes de Bento

Mes desserts vietnamiens préférés 2/2 : Bánh da lợn & bánh bò nướng

Suite à mon précédent billet sur les succulents chè du Vietnam, des sortes de soupes sucrées aux mélanges étonnants, je continue, comme promis avec les « banh », c’est à dire les gâteaux !

Le choix était dur mais je vais faire un zoom sur deux sortes qui sont à la fois délicieux et qui, par leur originalité, vont assouvir votre soif de découverte !! Le Bánh da lợn (prononcer bèngue za leune) et le Bánh Bò Nướng (prononcer bèngue bo nuoungue)

Avant cela, petit pitch sur les « banh » vietnamiens

Par rapport à nos gâteaux, quelles différences ? Niveau ingrédients, les deux clés principales sont que : le lait de coco (pas le liquide transparent dans les noix de coco jeunes mais la crème de coco vendu en boites de conserve) est très présent et plusieurs farines sont utilisées voir associées : la farine de riz gluant, de riz, de tapioca, et de blé. Cela donne un jeu de texture très large. L’utilisation de soja, et de durian (cf. mon billet sur « la bête ») peut aussi étonner.

Niveau culturel, le pays a été colonisé par la France (de …. à ….. * petit test d’histoire, réponse à la fin du billet :p), et, avant cela par la Chine, en 111 avant JC (pendant 1000 ans tout de même). Donc forcément, il y a une influence de ces deux pays.
On retrouve l’influence française, par exemple dans des gâteaux au glaçage extravagant (et indigestes…) qui cachent une génoise en général assez neutre. C’est en général ce que vous aurez si vous vous mariez au Vietnam (du vécu…).
On retrouve l’influence chinoise dans les gâteaux de lune de la « fête de la mi-automne », qui sont aussi consommés au Vietnam.

Le Bánh da lợn

« da lợn » signifie « peau du cochon »… mais partez pas en courant :D ce n’est qu’une image pour illustrer la texture du gâteau… En effet, celle-ci est lisse et assez ferme.

ban da lon photo

Ce gâteau a beaucoup d’originalités pour un occidental :

  • sa texture, un brin gélatineuse (mais pas gluante ! juste assez pour fondre dans la bouche),
  • son apparence : des étages verts et jaunes de 1 cm,
  • ses ingrédients : deux farines sont mélées (tapioca et riz), et l’étage jaune est fait de purée de soja sucrée,
  • son mode de préparation : il se cuit à la vapeur. On met le premier étage, 5-10 min de cuisson, puis le deuxième, 5-10min de cuisson, puis le troisième etc.

Forcément avec tout ça, le goût de ce gâteau fait voyager ;) et personne à qui je l’ai fait goûter l’a regretté !
Si vous souhaitez tenter de le faire : la recette (en anglais désolé, mais c’est de loin la meilleure que je connaisse)

Le Bánh Bò Nướng

Ce gâteau, encore une fois, allie 2 farines, tapioca et riz, et du lait de coco.

banh bo nuong photo

Sa grande particularité ? Sa texture inimitablele ! Lors de la cuisson se forment à l’intérieur du gâteau, des petites alvéoles irrégulières, qui rendent le gâteau à la fois léger et plein de saveurs en bouche !

Pourquoi cette texture me direz-vous ? Je vous retourne la questions, car vous êtes surement meilleur(e)s cusinier(e)s que moi. Il semble que ce soit le fait de passer la pâte dans un tamis, à moins que ce ne soit simplement la levure, …ou enfin est-ce parce que la pâte doit être mise dans un plat bien chaud, ou les 3 réunis !

Qu’en pensez vous ?

Et pourquoi le vert ? A cause de ça !

Pour le faire soi même, la recette est par ici.

Rendez-vous dans le 13e si vous souhaitez goûter tout ceci ;) Mon fournisseur préfére est à côté de McDo, avenue de Choisy !

* Colonisation du Vietnam par la France : 1887–1954 ;)