Catégories
Recettes de Cuisine

Okonomiyaki (crêpe japonaise)

Encore un plat japonais que j’adore et en plus très simple à refaire à la maison et des ingrédients pas difficiles à trouver ^^ 

Recette pour 2 personnes

  • 200g de chou blanc coupé très fin 
  • 2 oignons nouveaux émincés
  • 25g de gingembre frais râpé
  • 100g de germes de soja (haricot mungo)
  • 2 oeufs
  • 4 tranches de bacon (facultatif)
  • 4 cuillères à soupe de farine (spéciale okonomiyaki ou farine classique)
  • un peu d’huile
  • sel
  • copeaux de bonite séchée
  • sauce okonomiyaki
  • mayonnaise
  • nori en paillettes

Mettez le chou, les oignons, le gingembre, les germes de soja, les oeufs,  la farine, le sel dans un grand saladier et mélangez le tout.
Faites chauffer une poêle à crêpes à feu moyen et rajouter un peu d’huile.  Poser une tranche de bacon dans la poêle et verser la moitié de la préparation par dessus. Faites cuire 6 minutes, retournez la crêpe et laissez cuire encore 6 à 7 minutes l’autre côté. Retirez la crêpe et gardez la au chaud pendant la préparation de la seconde crêpe en suivant le même procédé.
Placez les crêpes sur deux assiettes, rajoutez la sauce okonomiyaki et la mayonnaise, parsemez de nori en paillettes et de copeaux de bonite séchée.
C’est prêt!

Catégories
Recettes de Cuisine

Rice-burger végétarien et frites de céleri-rave

Miam miam, ce n’est pas parce qu’on ne mange plus de viande que l’on ne peut plus se régaler avec un burger! Celui-ci est en plus est beaucoup plus sain et équilibré que le classique. Et oui, car il n’est pas fait avec du pain à burger mais du riz japonais! Et les frites traditionnelles sont principalement remplacées par des frites de céleri-rave.

L’idée m’est venue il y a quelques jours, lorsque j’ai découvert une recette de burger végétarien sur le blog de Godiche (grâce à une « Sélection du jour » de Hellocoton) avec sa recette de steak de haricots rouge qui ressemble vraiment à un steak de viande! J’ai donc utilisé sa recette du steak végétarien pour faire mon burger ^^ (avec la même quantité, j’ai fait 4 steaks fin au lieu de 2 comme indiqué).

Recette de 2 rice-burger:  

     
Matériel: rice-cooker

  • 2 cup de riz japonais (ou riz rond)
  • 2 cup d’eau
  • vinaigre de riz pour sushi
  • graines de sésame 

Pour la garniture:

  • sauce bull-dog ou okonomiyaki (ou ce que vous voulez!)
  • 2 steacks de haricots rouge
  • 2 feuilles de salade
  • 2 tranches de fromage à burger

Pour les frites:

  • 500g de céleri-rave
  • 300g de pommes de terre
  • huile d’olive
  • thym
  • sel et poivre

1) Cuire le riz japonais dans votre rice-cooker. Une fois prêt, ajouter un peu de vinaigre de riz et des graines de sésame. Mélanger.
2) Avec le riz, faire 4 « pains » à l’aide d’un moule à riz ou d’un grand emporte-pièce en forme de cercle.

3) Sur un « pain » de riz qui servira de base, ajouter de la sauce, une feuille de salade, un steak de haricots rouge, une tranche de fromage à burger, encore un peu de sauce et refermer le tout avec le deuxième « pain » de riz. Renouveler les étapes pour le deuxième burger.
4) Pour les frites, préchauffer le four à 200°. Éplucher les pommes de terre et le céleri-rave. En faire des bâtonnets. Les mettre dans un plat qui va au four, ajouter un peu d’huile d’olive, thym, sel et poivre. Bien mélanger et mettre au four pendant 40 minutes environ. 
C’est prêt! 

Alors, il vous fait envie ce veggie burger?

Catégories
Recettes de Cuisine

Sesame Street: Gâteau Elmo super facile!

Après les cupcakes Cookie Monster voici le gâteau Elmo! J’ai fait une recette très simple de gâteau au chocolat et poudre d’amande trouvé sur le blog de Mercotte et j’ai ajouté la partie décoration. Vous pouvez bien sûr faire une autre recette de gâteau si vous le désirez et seulement suivre la partie déco ^^
Pour un moule de 20cm:

  •  190g de poudre d’amande
  • 150g de sucre
  • 4 œufs
  • 100g de beurre
  • 35g de farine
  • 7og de chocolat noir à 68%

Préchauffez le four à 165°. Faites fondre le beurre au micro-ondes. Tamisez la farine. Beurrez et farinez le moule choisi et réservez-le au réfrigérateur pendant la préparation du gâteau. Dans la cuve du robot ou plus simplement dans un saladier  fouettez pendant 3min  la poudre d’amande, le sucre et les œufs pour obtenir un mélange léger. Ajoutez le beurre fondu tiédi puis la farine. Faites fondre le chocolat au bain-marie et incorporez-le à l’appareil. Versez la pâte obtenue dans le moule et enfournez pendant 45 min environ en vérifiant la cuisson à l’aide d’une pique. Laissez refroidir avant de démouler.

Pour la décoration:

  • sucre glace
  • fondant rouge 
  • fondant noir
  • fondant blanc
  • fondant orange

Pour reproduire le personnage Elmo, imprimez le patron ci-dessous, au format A3.

Découpez chaque partie avec des ciseaux.

Etalez la pâte à sucre à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

Découpez les contours avec un cutter alimentaire.Procédez de la même manière pour chaque partie du personnage avec les couleurs correspondantes.

Ensuite, assemblez les morceaux de pâte à sucre pour reconstituer le visage et déposez délicatement le tout sur votre gâteau que vous aurez préalablement recouvert de sucre glace ^^

Allez hop, c’est l’heure de souffler la bougie!!!

Catégories
Recettes de Bento Recettes de Cuisine

Recette de Quiche aux pousses d’épinards

A la maison, je fais très souvent des tartes ou des quiches. C’est un plat facile à faire et en plus on peut les décliner avec pleins de légumes différents!!! Cette quiche fait partie de nos préférées alors j’espère qu’elle vous plaira autant qu’à nous ^^
Pour compléter mon bento, j’y ai mis du riz japonais vinaigré avec du furikake « sakura », une poêlée de lentilles corail et des rondelles de radis.

Pour 1 quiche:

  • 1 rouleau de pâte brisée (ou feuilletée!)
  • 600g d’épinards frais (lavés et équeutés)
  • 20ml de crème de soja
  • 2 oeufs
  • 2 gousses d’ail émincées
  • 2 cuillères à soupe de moutarde
  • huile végétale
  • 100g de gruyère râpé
  • sel et poivre

1) Préchauffer le four à 200°. 
2) Chauffer un peu d’huile dans une poêle et faire revenir l’ail 3 minutes. 
3)Ajouter les feuilles d’épinards coupées grossièrement à la main et faire cuire 15 minutes à feu moyen. 
4) Dans un bol, battre les œufs avec la crème de soja, le sel et le poivre.
5) Dérouler et poser la pâte dans un moule à tarte. Piquer le fond avec une fourchette. 
6) Tartiner le fond de la tarte avec la moutarde. Ajouter les épinards et le mélange crème/œufs. 
7) Recouvrir de gruyère râpé et enfourner pour 30 minutes environ.
C’est prêt!!!

Et vous, vous faites souvent des tartes ou des quiches à la maison? Si oui, à quoi?!

Catégories
Recettes de Cuisine

Recette de Pommes en surimi

Mon bento est composé d’une salade de pâtes avec des tomates séchées, feuilles de basilic, copeaux de parmesan et filet d’huile d’olive. A côté j’ai ajouté une part de fougasse maison qu’il me restait et en bas à droite j’ai fait des « pommes » en surimi. Je trouve ça super mignon, facile et rapide à réaliser, alors voici les étapes en image ^^

1) Dérouler un surimi et séparer la partie blanche de la partie orange.

2) Enrouler la partie blanche de façon à ce que les deux bords se rejoignent  au centre en formant un boudin.

3) Positionner le boudin sur la partie orange et le raccourcir à la même largeur.

4) Enrouler la partie orange autour du boudin. Découper en deux et ajouter les piques en forme de feuilles.

5) Poser les graines de sésame comme sur la photo pour faire les pépins et voilà vous avez deux pommes prêtes à être mangé!!!

Catégories
Recettes de Cuisine

Livre de cuisine de « grand-mère »

Une avalanche de saucisses ! Dans mon dernier article, je vous parlais d’un livre de cuisine que j’utilise de temps en temps pour des basiques, et que je considère un peu comme mon « Livre de cuisine pour les nuls » ! Il s’agit de Toutes les bases et les recettes de la bonne cuisine, d’Amélie Bar, aux Editions Ouest-France. Rien que la couverture me replonge dans les magazines et fiches de cuisine qu’avait ma mère dans les années 80, et que je dévorait des yeux… Il s’agit d’un livre écrit en 1977. Bientôt 35 ans, mais toujours utile ! La dessus vous rajoutez les Editions Ouest-France, et je revois ma Normandie natale et ce fameux journal d’infos locales… Ahhh, nostalgie… Bon, allons rapidement au contenu du livre, car si je veux vous en parler, c’est que je me tape des barres de rire à chaque fois que je l’ouvre ! Je me réfère souvent à ce bouquin pour calculer les temps de cuisson de viandes, légumes… et à chaque fois je ne peux pas m’empêcher de regarder l’intro de ce livre, qui explique comment devenir une bonne ménagère. Voici donc mon petit résumé, qui j’en suis sûre, en dépannera certaines (ou certains…) – Comment m’organiser ?Prévoir ses menus (jusque là ok), et cuisiner en grosse quantité (ok aussi). Mais attention, les plats ne doivent pas être resservis tels quels une seconde fois… Mais heureusement, le congélateur est là Le but est de faire des réserves (période de guerre froide, crise pétrolière… ?)– Comment cuisiner vite et bien ?Optimisation des gestes et rangement… vu que madame travaille dorénavant, il faut s’organiser. On vous explique aussi que le lave-vaisselle n’est pas nécessaire, mais qu’il faut quand même se taper la vaisselle après chaque préparation de repas, mais avant de passer à table ! Le tas de vaisselle, c’est démoralisant, il faut donc la faire rapidement mesdames… (heureusement, j’ai deux laves-vaisselles, un mécanique et un humain, le tas de vaisselle ne me déprime donc pas trop, merci)– Comment prévoir mes repas de tous les joursChapitre où on nous explique que « le repas doit être un moment de détente pour tout le monde, même la maîtresse de maison » (encore heureux !).Côté petit déj, l’auteur nous conseille de préparer tout ce qui est nécessaire à ce repas sur un plateau, prêt à l’emploi dans un placard (pauvre de moi, mes placard sont déjà blindés !).L’avantage de précéder comme cela : « Même votre mari, s’il est complaisant, pourra vous le servir sans difficulté » . Messieurs, vous êtes donc au choix : des grands handicapés domestiques, ou des grosses feignasses… dans tous les cas, je ne vous félicite pas…– Comment prévoir ma première réception et les suivanteTraduction populaire de Loesha: « comment prévoir un repas avec des potes ».Déjà, il faut s’organiser avec monsieur :– Madame se tape la cuisine et la déco des plats (à commencer la veille pour être dans les temps), et peut aussi aller se faire une beauté avant l’arrivée des invités (si les plats sont ratés, vous pourrez faire diversion)« Vous pouvez confier à votre mari les tâches suivantes : le service du vin et du pain, peut-être la préparation du café« . (Je ne me lasserai jamais de ce chapitre je crois ) Quand les invités sont partis, il faut noter dans un carnet intitulé « Le carnet des grands jours » la date de la réception, les noms des invités , le menu choisi et les appréciations et goûts de chacun (si Gisèle à fait une crise d’allergie aux crevettes, il sera de bon ton de ne pas lui en proposer la fois prochaine). Il faut pour les prochaines réceptions éviter de resservir la même choses aux invités. En fait je trouve cette idée pas mal, mais il faut dire que je suis une obsédée des listes et de la collection alimentaire (ce blog le prouve je pense…) Attention, même si je me moque un peu, ce livre est tout de même une vraie mine d’info en matière de recette, mais aussi d’organisation… C’est vrai que pour débuter, il donne de bons conseils (organiser le frigo, la réserve alimentaire, le materiel obligatoire et celui qui l’est moins…) Mais l’image de la femme qu’il donne est assez rétrograde… L’homme, ou plutôt « le mari » ne bouge pas beaucoup ses fesses dans cette image d’Epinal du foyer moyen des 70′s – 80′s… Mais finalement (et malheureusement) je trouve ça tellement actuel : 35 ans plus tard lors de certaines soirée chez des amis (non, je ne dénoncerai personne), je vois souvent des copines courir à droite, à gauche, pendant son mec reste à papoter dans le canapé ! Heureusement, Seb a été « bien éduqué » et m’aide pas mal en cuisine quand je lui laisse le champs libre (l’empêcher de cuisiner seul, c’est mon défaut). Outre la vaisselle, il se lance pour les recettes qu’il connaît par coeur (fondant au chocolat, blanquette de veau, cuisson des viandes rouges, tomates farcie…) ou quand il se motive pour aller sur le Web histoire de me surprendre ! PS : les plus mauvaises langues diront que j’encense Seb uniquement dans le but de pouvoir garnir mon placard à bento de nouveauté. Ces personnes seraient beaucoup plus machiavéliques que moi… (hi hi hi :p)

Catégories
Recettes de Cuisine

Cheesecake à la crème de marron

Pas de bento ce dimanche pour demain, mais un gâteau pour le concours de Châtaigne, pour lequel faut réaliser une recette sucrée ou salée, en bento ou non, à base de châtaignes ou de marrons. Je n’utilise jamais de crèmes de marrons, c’était donc pour moi une première en pâtisserie ! Histoire de cuisiner vraiment sans filets, j’en ai aussi profité pour faire mon premier cheesecake. J’avais acheté il y a quelques mois ce livre, Cheesecakes : Moelleux et savoureux, qui me fait bien baver (jolies photos, plein d’idées de pâtisseries…). J’y ai donc choisi une recette à détourner un peu… Et voilà le résultat ^^

Recette pour 4 cheesecakes en part individuels

(réalisés avec des moules métal / cercles à pâtisserie de 7cm) Pour la base de biscuit : – 50g de biscuits sec (ici, 3 palets bretons) – 25g de noisettes – 35g de beurre – 35g de cassonade Pour la garniture : – 250g de fromage frais (ici 3 petits suisses + 2 cuillères à soupe de faisselle) – 50g de sucre en poudre – 1 oeuf – 1/2 cuillère à café d’extrait de vanille – 75g de crème de marron – 1 cuillère à soupe de crème fraîche Pour la déco : – de la chantilly – une ou deux barres de chocolat noir

1- Base en biscuit

Mettre le four à préchauffer sur 180°C. Disposer les biscuits sec et les noisettes dans un sac congélation. Fermer et écraser à l’aide d’un rouleau à pâtisserie afin d’obtenir des miettes assez fines et homogènes. Dans une petite casserole, faire fondre le beurre, et ajouter la cassonade… tourner avec une cuillère en bois jusqu’à obtenir un mélange homogène. Verser les biscuits et noisettes écrasés dans la casserole, et mélanger… Beurrer les moules, les disposer sur une plaque tapissée de papier sulfurisé. Déposer la base de biscuits dans les moules, et mettre au four 15 minutes. Une fois fait, aplatir la base dans les moules (à l’aide d’une verre par exemple), et laisser refroidir.

2- Garniture

Préchauffer le four à 160°C. Dans un saladier, mélanger les petits suisses, la faisselle, l’extrait de vanille et le sucre en poudre. Dans un bol, battre l’oeuf énergiquement, et verser petit à petit dans le fromage frais en remuant. Verser les 3/4 de cette préparation dans les 4 moules, sur la base de biscuit. Dans un autre bol, mélanger la crème de marron avec une cuillère à soupe de crème fraîche, et le dernier quart de mélange au fromage frais… Disposer à la cuillère cette dernière couche du cheesecake dans les moules. Enfourner pour 25 minutes environs. Une fois cuit, les bord des cheesecake sont légèrement relevés, et le centre encore souple.

3 – Repos et démoulage

Opération délicate : à l’aide d’une spatule ou tout autre ustensile, mettre les moules encore chaud à refroidir sur une grille (assez fine si vous avez… la mienne avait trop d’espace, et ma base en a souffert). Passer un coup de couteau le long du moule pour aider le futur démoulage… et recouvrir les cheesecake d’un grand saladier en attendant qu’il refroidissent. Une fois bien tiédis à l’air libre, mettre au frigo pour 3h au moins (vous pouvez retirer le saladier ;)).

4- Touches finales

Avant de servir, vous pouvez mettre une petites note de déco supplémentaire. Une heure avant de servir, râper à la mandoline du chocolat noir, pour en faire des copeaux. Mettre au frigo. Lorsque vous sortez les cheesecake du frigo, les démouler (normalement pas de soucis à ce niveau là) dans une assiette. Mettre un peu de chantilly à la cuillère sur le pourtour du gâteau, puis coller les copeaux de chocolat dessus.

Et voilà, un petit gâteau sympa quoiqu’un peu long à préparer… il faut bien anticiper les temps de refroidissement entre les différentes phases. Sinon la crème de marron est assez discrète, et se marie assez bien avec la noisette et la vanille… la prochaine fois je teste avec des noix

Catégories
Recettes de Cuisine

Petit dessert : Recette des muffins à la myrtille

our accompagner un petit bento, rien ne vaut un petit dessert, surtout s’il tient hors boite En général je ne m’embête pas, n’étant pas spécialement accroc au sucrée : un yaourt, un fruit… mais parfois, l’envie me prend le week-end de faire de la pâtisserie et d’utiliser mes super-moules-en-silicone (mais que fut ma vie avant Internet et les moules en silicone ?). Et comme vous commencez peut être à le savoir, j’optimise au maximum mes préparation culinaires, pour les utiliser en bento Donc une petite idée gâteau, les mini muffins à la myrtille. Ingrédients (pour 1 quinzaine de mini muffins) – 250g de myrtille (surgelées, c’est très bien ) – 250g de farine – 100g de sucre (je n’aime pas les gâteaux trop sucré, mais vous pouvez monter à 150g dans le cas contraire) – 1/2 sachet de levure chimique – 2 oeufs – 6cl d’huile végétale ou de beurre fondu – 15cl de lait – sel Préparer deux saladiers. Dans le premier, mélanger la farine, une pincé de sel, la levure, et le sucre. Mélanger. Dans le second, mélanger les oeufs, le lait, l’huile. Mélanger. Petit tour de main anti-grumeaux Incorporer le mélange liquide à la préparation poudreuse… pour cela, petit tour de main : faire un puit au centre de la farine, et ajouter un peu de liquide, mélanger à la fourchette cette petite quantité au centre du puit jusu’à ce qu’elle soit homogène et ferme. Rajouter un peu de liquide encore sur cette pâte, et mélanger avec un peu de farine… au fur et a mesure, le puit va s’agrandir (et vous aurez de plus en plus mal au poignet ). En faisant ce mélange progressivement, vous réduisez les chance d’avoir des grumeaux… Une fois la pâte bien homogène, ajouter les myrtilles, et mélanger un peut, sans écraser les baies. A l’aide d’une cuillère, remplir les moules à muffin. Attention à ne pas trop remplir les moules, car les muffins ont tendance au cour de la cuisson à devenir de véritables petits champignons atomiques, débordant très facilement des moules. Donc les moules doivent être posés bien à plat dans le four pour éviter ce genre de péripétie… Mettre dans le four à 180°C, et vérifier à l’aide d’une pointe de couteau la cuisson au bout de 25 minutes (la pointe doit ressortir sans pâte collée dessus). Voilà, il ne reste plus qu’à laisser refroidir avant de démouler, et d’en remplir votre petit pochon à bento. Succès garantie aussi au petit déjeuner ! Cooking testVaisselle générée :3/5Anticipation : 2/5Temps de préparation :3/5Concentration : 3/5Difficulté générale :2/5

Catégories
Recettes de Cuisine

Recette : Filet mignon vapeur et ses petits légumes

Recette light avant Noël… après toutes ces recettes sucrées et les repas et fêtes de fin d’année à venir, j’ai mis un peu la pédale douce niveau graisse et sucres dans mes bento cette hiver Au menu, une recette qui se transpose aussi bien à table qu’en bento, avec ou sans accompagnement de féculents (ici sans, pour le coup…). Un filet mignon de porc bien tendre, et son mélange de légumes croquants et fondants (pas des légumes de saison malheureusement… mais ça donne un peu de soleil dans son assiette :)) Un ptit coup au micro-onde au moment de le manger, et il ne perd rien de sa saveur ! Ingrédients (pour 2 parts) : – 1 petit filet mignon de porc (de 400g) – 1 carotte – 1/4 de poivron rouge – 1 tomate – 1 petit oignon ou 1 échalote – 1 gousse d’ail – laurier – thym – 1 cuillère à soupe d’huile d’olive – sel et poivre Mettre le four à préchauffer sur 220°C. Préparer les feuilles d’alu et de papier sulfurisé pour les papillotes. Perso je n’aime pas mettre à même l’alu les ingrédients (oxydation et tout). Je la double donc en partie de papier sulfurisé. Dégraisser au besoin le filet mignon, et le couper en deux. Disposer le tronçon au centre de la papillote. Éplucher la carotte et la couper en fine rondelles. Débiter le poivron en fines lamelles. Émincer l’oignon. Couper la tomate en tranche. Disposer ces légumes dans les papillotes, tout autour du filet mignon. J’ai préféré mettre les légumes demandant le plus de cuisson en dessous (comme la carottes), afin qu’ils cuisent bien dans le jus. Au contraire, les plus fragile comme la tomate en haut, sur la viande. Saler et poivrer. Mettre un petit filet d’huile d’olive sur le tout. Éplucher l’ail et l’écraser (sans oublier de retirer le germe). Disposer dans les papillotes. Mettre au dessus de chaque papillote une feuille de laurier et une petite branche de thym.

Catégories
Recettes de Cuisine

Recette Dessert ; Panna cotta aux fruits rouges

Dessert facile ce dimanche, dédié à tout ceux qui comme moi chopé la crève le vendredi, juste histoire de passer un week-end bien pourri à se moucher, mal dormir et travailler leurs abdos avec des quintes de toux. Pour le coup j’aurais préféré que ça se déclare lundi, histoire d’avoir une bonne excuse pour ne pas me déplacer mardi ^^ (mardi, grève des transports… je sens que ça va être épique dans le métro). Quoiqu’il en soit, j’ai eu envie de tester une nouvelle recette de panna cotta, assez classique, et surtout très rapide à faire.

Ingrédients (pour 6 ramequins environ)

– 20cl de crème liquide – 20cl de lait – 45g de sucre – 2g d’agar-agar (1 sachet) – 1,5cl de sirop de fraise (ou autre fruit rouge) – environ 200-250g de fruits rouge (mélange surgelé pour ma recette) Dans une casserole, verser la crème liquide, le lait, le sucre et le sirop de fraise, mélange doucement au fouet sur un feu moyen. Dès que que le mélange commence à bouillir, verser l’agar-agar, et fouetter avec conviction pour bien délailler la poudre dans le liquide. Laisser bouillir 2 minute tout en fouettant. Verser immédiatement dans les ramequins (au 2 tiers environs si vous voulez les garnir de fruits ensuite), puis les mettre à refroidir hors frigo et dès qu’ils sont à température extérieure, au frigo. Au bout de 4h les panna cotta sont bien figées et prêtes à être recouvertes de fruits rouges.

Cette fois ci, j’ai laissé les entremets dans leurs ramequins afin de donner un effet verrine et faciliter la mise en bento, mais vous pouvez aussi les démouler dans une assiette très facilement une fois qu’elles sont bien froides, et les décorer alors de fruits rouges, coulis, feuilles de menthe… On en a goûté ce midi et on a trouvé ça très bon et très frais. Le sirop de fraise donne un effet très sympa à la panna cotta, outre la couleur un peu rose. A refaire avec tous les fruits et sirops possible !