Culture

Comment fête-t-on la Saint-Valentin au Japon ?

Au Japon aussi, la Saint-Valentin se fête… mais d’une manière un peu différente qu’en France. Comme je l’avais évoqué dans l’article sur Noël, c’est plutôt le réveillon du 24 décembre qui se déroule en tête à tête avec l’être aimé, et qui est donc l’équivalent de notre fête de la Saint-Valentin. Le 14 février, c’est donc « Valentine’s day » (Barentain dei). Les femmes offrent aux hommes des chocolats… et pas uniquement à leurs bien aimé, mais à leurs collègues masculins, ou leurs relation amicales ou familiales. Cela permet d’entretenir les relations sociales, montrer son affection, en plus de flatter l’ego de ces messieurs (j’imagine très bien les concours de boites de chocolats… Hum ). Cette fête peut être considérées comme une obligation sociale… D’où le nom des chocolats giri choko (chocolat d’obligation). Heureusement, elles peuvent aussi déclarer leur flamme avec les honmei choko (chocolat authentique) offert à l’homme qu’elles ont en vue, ou leur fiancé / mari…

Girl Choko et Honmei Choko

Le fait d’offrir des chocolats à plusieurs homme leurs permet au besoin de faire passer le message à l’élu de leur cœur de manière dissimulée (pour les plus timides ^^). Mais le but est tout de même que le petit veinard sache qu’il a des chocolats authentiques, et non d’obligation… Globalement, les giri choko sont des chocolats achetés en magasins… Ce ne sont pas forcement des chocolats industriels, certaines n’hésitent pas à mettre le paquet en frais de chocolatier pour montrer qu’elle estiment l’homme en question (par exemple, son patron :p)! Pour les honmei choko, les femmes parient plutôt pour des biscuits ou gâteaux au chocolat faits maison… ou alors des chocolats de chocolatiers belges ou français, de luxe et hyper chers… Ces messieurs peuvent leur rendre la pareil (ou pas… petites têtes ou radins -_-‘ ?) le 14 mars, lors du « White day ». Ils leurs offrent en retour des objets blancs : bonbons, sucreries, gâteaux, lingerie, fleurs… Usuellement d’une valeur 3 fois supérieur au cadeau qu’ils ont reçu le 14 février. De quoi motiver à ne pas jouer la radine sur le prix des chocolats Il va sans dire que l’origine de cette Saint-Valentin n’est pas une fête religieuse, ni une fête traditionnelle, mais bien une opération commerciale lancée par chocolatier nippon en 1958… Fête qui a connu ses premières vraies heures de gloires dans le milieu des années 70.

Vous pourriez également aimer...