Culture

Street food en Thaïlande

Un petit billet pour parler du snacking en Thaïlande… et ainsi voir à quel point nous sommes, en France, un peu des limités avec notre triptyque sandwich/panini/kebab mangé avec soit un coca, soit un minut maid Revenant de Thaïlande, j’ai été impressionné de la diversité de choses à manger “à emporter” un peu partout. Petit tout d’horizon…

A boire

Du jus de noix de coco fraichement coupé en veux-tu ? En voilà… il est disponible un peu partout pour un peu moins de 0,50 €, à boire à même la noix de coco ou dans un sac plastique (un peu comme sur cette photo), à la paille… ce qui est génial c’est d’aller racler la noix de coco avec les doigts une fois le jus avalé, pour manger la chair, et ainsi refaire les gestes de nos ancêtres… Des jus de fruits exotiques, des “shake” (des smoothies sans lait à la glace pillées) et des milk shake sont faits à la commande un peu partout. Pastèque, goyave, mangue, ananas, fraise, orange (ou plutôt clémentine) etc. il y a vraiment de tout… Vu également, des jus congelés en forme d’esquimau à sucer, qui reprennent le concept du mister freeze…

A manger

Le saléLa brochette est omniprésente en Thaïlande, plein de sortes différentes : saucisses, boulettes de différents types de viandes, poisson, crustacés, il y en a pour tout le monde (sauf peut-être les végétariens). Les trucs frits : Plein de choses frites en thailande, souvent de la viande et du poisson, l’odeur produite vous amène en général directement vers l’echope et vous fait immédiatement sortir votre porte monnai Les cantines de rue diversifiées : Isolées ou regroupées dans une rue, ces petites cantines servent des plats sur des petites tables, en pleine rue, voir, vous servent dans des bols en polystyren avc une cuillere en plastique pour que vous alliez le manger où vous voulez, ou dans des boites recangulaires type kebab, avec une cuillere en plastique également. Oui… les Thaï mangent pas trop avec des baguettes à ma grande surprise, la cuillere est beaucoup plus utilisée… Dans ces boites, tout est possible : riz sauté, poulet au curry vert, pad thaï, nouilles, viande grillée, oeuf au plats (servis 5 ou 6 !), etc… Tout est donc mangeable à emporter, avec des tarifs snacking (imaginez, un bol de nouille suculentes dans Chinatown m’a couté 0,25€)… Les Thaï ont jamais du penser se faire un bento face à un tel choix à un tel prix… Par contre, pas de pain du tout en Thaïlande, donc pas de géniaux Banh mi comme au Vietnam… on peut pas tout avoir !

Les desserts

Les équivalents deschèvietnamiens : L’idée est de vous mettre dans un petit récipient en plastisque plein de bonne choses sucrées (tapioca, maïs, haricot rouge, haricot mungo, taro, sortes de pates à base farine de riz, etc.) dans un liquide qui sera soit du lait de coco ou de l’eau très sucrée, à la limite du sirop. C’est simpelement addictif. Les crèpes/pancakes : Rien de bien nouveau sous le soleil, sauf que pour ceux que j’ai vu, les personnes qui font des pancakes sont des artistes, qui manient leurs couteaux et leur spatules comme des maitre d’armes, et font de la fabrique de pancake, un spectacle… Les buns : Des petites brioches fourrées au taro, au haricot rouge, au chocolat, et de multiples de gâteaux type génoises sont en nombre dans les 7eleven (convenience store présents tous les 200m en Thaïlande), et dans la rue … Les fruits coupés : Plus classiques, les fruits coupés sont aussi vendus partout… dans un sac plastique, avec un petit pic pour les manger…c’est simple mais en France, y a que McDo qui vend des “fruits à croquer” à emporter :/ J’en ai surement oublié … et je n’aborde ici que la street food laissant de côté l’extraordinaire diversité des restaurants Thaï…

Vous pourriez également aimer...